L'ADF

L'ADF

6 impasse de Levis
75017 Paris

Le booster de votre chiffre d'affaire

Actualités

La Direction générale de la cohésion sociale et une commission d’experts sont en charge de mieux informer les potentielles victimes et de sanctionner plus lourdement les prédateurs sexuels en entreprise.

Des chiffres éloquents

1 femme sur 5 est confrontée à une situation de harcèlement sexuel au cours de leur vie professionnelle. 20% des femmes et des hommes déclarent connaître au moins 1 personne qui a été victime de harcèlement sexuel dans le cadre de son travail sans pour cela avoir intervenu.

(Source : étude IFOP, réalisée en janvier 2014 pour le compte du défenseur des droits).

Victimes comment réagir ?

Vous devez détenir une assurance juridique pour vous prémunir de futurs problèmes avec un employeur.

Cherchez sur le net des vidéos démontrant des situations où vous vous trouvez en présence du prédateur : seul(e) dans la réserve, au bureau, à la photocopieuse, les mains baladeuses dans les couloirs, ascenseurs, etc. Le but est d’illustrer des situations où vous pourrez vous identifier. Mais également pour vos proches car près de 30% des victimes n’en parlent pas à leur conjoint. En effet en parler, c’est l’équivalent d’un coming-out. Grâce à ses vidéos vous pourrez dévoiler ce que vous subissez et qui est indicible.

Alertez votre médecin du travail. Car votre sécurité et vos conditions de travail ne sont plus assurées. Idem auprès du SHSCT ou tout comité de soutien interne ou pas pour vous faire protéger.

Dès que vous sentez que vous êtes en situation d’agression, enregistrez ces moments. Entrainez-vous à la maison pour tester le matériel, les réglages, etc. Les preuves doivent être sans équivoques : des images claires, un son audible et compréhensible, on doit pouvoir voir et entendre que vous n’êtes pas d’accord et le nom de votre agresseur.

Prenez un RDV avec votre médecin si vous ne vous pouvez plus travailler. Que vous soyez femmes ou hommes sachez que  le harcèlement sexuel peu produire de graves  traumatismes au même titre qu’un viol.

Rétablir la vérité

Les avocats des prédateurs clament haut et fort que filmer une personne sans son consentement est interdit. Ils brandissent systématiquement les articles 226 – 1 et 2 du code pénal, c’est vrai, mais uniquement aux prud’hommes.

Au civil, la preuve est libre. Les victimes d’infractions pénales peuvent donc apporter une preuve par des procédés dits « déloyaux voire illicites » comme  des enregistrements audio réalisés à l’insu d’une partie par une personne privée.

Les preuves produites sont recevables si elles sont soumises à la discussion contradictoire. Un enregistrement « clandestin » pourra servir de preuve dans un procès uniquement s’il a été transmis à la partie adverse dans des délais suffisants pour qu’elle puisse s’en défendre.

Mais au pénal cela à un coût parfois très élevé

En fonction de la gravité des faits, les prud’hommes devraient pouvoir recevoir ces preuves au même titre qu’au pénal. C’est la raison principale pour laquelle seulement 5% des cas sont portés devant la justice.

La peur du gendarme

Les dirigeants ont peur des retombées médiatiques néfastes. Car elles ont des influences catastrophiques sur le cours de leur action. Parfois ils pensent à leurs intérêts personnels avant ceux de leurs collaborateurs : primes annuelles très confortables ou perdre leur emploi avec tous les privilèges qui vont avec.

Il faut donc faire bouger la loi en fonction de ceux qui sensés l’appliquer pour les impliquer sous peine de les rendre complices de ne pas avoir respecté l’article L4121-1: L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.


Articles similaires

Derniers articles

Pour les personnes âgées ou pas qui n'ont pas d'imprimante.
On a déposé dans le hall de l'immeuble des attestations imprimées recto verso (pour pourvoir les utiliser sur 2 jours et penser à la pla...

Actualités

Notre projet pour une levée de fond de 5160€ est parti à la commission d'étude
C'est pour être présent sur le salon du FOOD TECH de mars 2020 à la VILLETTE.
Dans une semaine nous devrions être fix...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.